A l’ombre des jeunes filles en fleurs
Analyse du livre / Fiche de lecture sur A l’ombre des jeunes filles en fleurs

A l’ombre des jeunes filles en fleurs

Analyse du livre / Fiche de lecture de Marcel Proust

Fiche de lecture d'A l'ombre des jeunes filles en fleur de Marcel Proust. Cette fiche de lecture comprend : un résumé, une présentation des personnages et une analyse des axes de lecture.


Que puis-je trouver dans cette analyse sur "A l’ombre des jeunes filles en fleurs"

 

  1. Résumé d'A l'ombre des jeunes filles en fleur de Proust
  2. Présentation des personnages
  3. Axes de lecture
    1. Un adolescent qui doute de l’avenir
    2. Un jeune homme amoureux, en proie aux désirs de son âge
    3. Un entourage riche et bourgeois
A propos de l'analyse
  • Pages
    7
  • Format
    .pdf
  • Style
    abordable et grand public
  • Rédacteur de l'analyse
    Claire Argence
  • Titre du livre analysé
    A l’ombre des jeunes filles en fleurs
A propos du livre "A l’ombre des jeunes filles en fleurs"

« À l’ombre des jeunes filles en fleurs » est un roman de Marcel Proust (1871-1922) publié en 1919. C’est le deuxième tome de l’ensemble romanesque « À la recherche du temps perdu ».

L’histoire d’« À l’ombre des jeunes filles en fleurs » commence précisément là où s’arrêtait le premier tome de la « Recherche », « Du côté de chez Swann ». Proust aurait voulu faire un volume unique des deux ouvrages, mais le premier éditeur du premier tome, Grasset, le contraint à répartir l’histoire en deux livres pour ne pas avoir un trop gros volume. « À l’ombre des jeunes filles en fleurs », publié pour sa part chez Gallimard, est divisé en deux parties : l’une s’intitule « Autour de Mme Swann », et l’autre, « Noms de pays : Le pays ».

La première partie d’« À l’ombre des jeunes filles en fleurs » raconte les relations littéraires qu’entretient le narrateur à Paris, puis la déception suscitée par la première pièce de théâtre qu’il va voir. Il arrive ensuite à se faire introduire chez les Swann, dont il aime la fille Gilberte. Les bonnes relations qu’il entretient avec eux se désagrègent dans un second temps, jusqu’au jour où il part pour Balbec, station balnéaire imaginaire sur les côtes bretonnes. Dans sa deuxième partie, « À l’ombre des jeunes filles en fleurs » raconte la vie du narrateur à Balbec : sa vie solitaire pendant quelque temps, ses relations avec les artistes locaux, puis avec des jeunes filles dont l’une, Albertine, devient l’objet de ses sentiments…

« À l’ombre des jeunes filles en fleurs » obtient le prix Goncourt en 1919, marquant le début de la reconnaissance pour Proust. À l’instar de l’ensemble de la « Recherche », « À l’ombre des jeunes filles en fleurs » devient un classique de la littérature française, connaît de nombreuses rééditions, et est étudié aussi bien dans les écoles secondaires que dans les universités. Comme adaptation de l’œuvre, on peut citer les bandes dessinées basées sur la « Recherche », réalisées par Stéphane Heuet, qui répartissent en deux volumes « À l’ombre des jeunes filles en fleurs ».