A l'Ouest rien de nouveau
Analyse du livre / Fiche de lecture sur A l'Ouest rien de nouveau

A l'Ouest rien de nouveau

Analyse du livre / Fiche de lecture de Erich Maria Remarque

Fiche de lecture sur A l'Ouest, rien de nouveau d'Erich Maria Remarque. Notre analyse sur A l'Ouest, rien de nouveau comprend : un résumé sur A l'Ouest, rien de nouveau, une analyse des personnages et une analyse des axes de lecture.

Cette fiche de lecture sur A l'Ouest, rien de nouveau a été rédigée par un professeur de français.


Que puis-je trouver dans cette analyse sur "A l'Ouest rien de nouveau"

 

  1. Résumé d'A l'Ouest, rien de nouveau
  2. Analyse des personnages
  3. Analyse de l'œuvre
    1. Mise en contexte
    2. Un témoignage réaliste sur l'horreur de la guerre
    3. Une explication à la désilusion des soldats
    4. La perte de l'innocence
    5. Une œuvre résolument pacifiste
A propos de l'analyse
  • Pages
    5
  • Format
    .pdf
  • Style
    abordable et grand public
  • Rédacteur de l'analyse
    Amandine Lilois
  • Titre du livre analysé
    A l'Ouest rien de nouveau
A propos du livre "A l'Ouest rien de nouveau"

« À l’Ouest, rien de nouveau », paru en 1929, est un roman écrit par Erich Maria Remarque (1898-1970). Il décrit la première guerre mondiale vue par un soldat allemand de 19 ans sur le front ouest.

Le héros d’« À l’Ouest, rien de nouveau » s’appelle Paul Bäumer. Après avoir subi un bourrage de crâne de la part de son professeur, il s’engage volontairement dans l’armée allemande avec tous ses camarades. Mais dès leurs premiers instants au front, ils voient tous s’écrouler les belles conceptions patriotes et nationalistes inculquées par les professeurs qu’ils ont connus, et se sentent trahis. « À l’Ouest, rien de nouveau » dépeint les abominations de la vie dans les tranchées, les interrogations d’un jeune homme qui ne peut plus concevoir de mener une vie normale après la guerre, ou encore l’incapacité des gens éloignés des combats à comprendre ce qu’il s’y passe réellement. Et pendant quatre ans, à l’Ouest, rien de nouveau…

Best-seller mondial dès sa sortie, « À l’Ouest, rien de nouveau » devient un symbole du pacifisme allemand, et est suivi par d’autres romans de la même veine. Malheureusement, le contexte politique des années suivantes ne joue pas en sa faveur. Remarque s’attire les foudres de la presse nationaliste allemande. Une adaptation américaine d’« À l’Ouest, rien de nouveau » sort dans les salles en 1930 ; les sympathisants du parti nazi organisent alors des émeutes dans les cinémas, menant ainsi à l’interdiction du film.

Suite à l’avènement du IIIe Reich, Remarque, en raison de ses positions pacifistes, doit s’exiler en Suisse, puis aux États-Unis, où il obtient sa naturalisation en 1947. Des milliers d’exemplaires d’« À l’Ouest, rien de nouveau » sont jetés au feu lors des autodafés du 10 mai 1933.

Néanmoins, après la seconde guerre mondiale, le roman est largement réhabilité. « À l’Ouest, rien de nouveau » est encore aujourd’hui considéré comme l’un des plus fameux témoignages sur la Grande Guerre. Une nouvelle adaptation cinématographique américaine est sortie en 1979 ; une autre est actuellement en projet.